Acces nonvoyant, recommandé pour les personnes utilisant une synthèse vocale
Accueil

Accueil > ACTUALITES > Journée Défense et Citoyenneté exceptionnelle à la cour d'appel

07 décembre 2012

Journée Défense et Citoyenneté exceptionnelle à la cour d'appel

de Paris le 4 décembre 2012, Défense, Justice et Jeunesse

Le 4 décembre 2012, l'établissement du service national Ile de France organisait conjointement avec la cour d'appel de Paris une journée défense et citoyenneté exceptionnelle dans la première chambre de la cour d'appel.

 

Dans le cadre de la professionnalisation des armées, et afin de remplacer le service militaire obligatoire, la loi du 28 octobre 1997 a créé un ensemble d'obligations s'imposant à l'ensemble des jeunes citoyens français, constituant un véritable « parcours de citoyenneté » organisé en trois étapes :

 

  • l'enseignement de défense en classe de 3ème et de 1ère : principes de défense nationale et européenne, réflexions sur l'exercice de citoyenneté et devoir des citoyens en matière de sécurité et de défense ;

  • le recensement obligatoire à l'âge de 16 ans ;

  • la journée défense et citoyenneté entre 16 et 18 ans.

Crédits photos Michel Gouhier
Les objectifs de la journée défense et citoyenneté sont de sensibiliser au devoir de mémoire, d'informer sur les enjeux de la Défense et son organisation, d’en présenter les métiers civils et militaires, de détecter et orienter les jeunes en difficulté vers des partenaires d'insertion.

Afin d'adapter cette journée au monde judiciaire qui l'accueillait, des modules inédits ont été proposés aux jeunes participants. Marie Lieberherr, vice- présidente chargée des enfants, Aurore Chauvelot, vice-procureur, Maître Valéry Montourcy, et Mme Sandrine Duval, conseillère technique à la direction inter-régionale de la protection judiciaire de la jeunesse, ont présenté les grands principes du système judiciaire et leur profession à un public attentif.

Leur présentation était suivie d'une simulation de procès pénal guidée par les professionnels. Les jeunes participants se sont fortement investis dans cet exercice inconnu. Il a permis une réflexion sur la démonstration de la culpabilité de deux jeunes prévenus poursuivis pour des faits de vol en réunion au terme de laquelle ils ont rendu un jugement éclairé.

Ils ont également assisté à l'évocation d'une affaire lors d'audiences de comparution immédiate à la 23ème chambre.Très intéressés, ils ont bénéficié des explications de Mme Michèle Lauret, représentant le ministère public à la 23ème chambre 2, lors d'une suspension d'audience. Un véritable dialogue s'est engagé sur le suivi et le contrôle des enquêtes par le procureur de la République en matière de violences intrafamiliales, le sens et la portée des réquisitions à l'audience

 

La journée s'est clôturée par la remise des certificats de participation par le premier président et le procureur général en présence du directeur adjoint de l'établissement du service national Ile-de-France.
Crédits photo Michel GouhierLe premier président a souligné l'importance de ce certificat indispensable pour les inscriptions aux examens et concours soumis au contrôle de l'autorité publique (CAP, BEP, Baccalauréat, permis de conduire) et décrit comme « un passeport qui complète l’appartenance à la communauté nationale ». Se réjouissant de la participation de la cour d’appel de Paris à cette journée, il a rappelé que l’institution judiciaire constituait un partenaire incontournable de la citoyenneté. Considérant qu’ « un citoyen armé est un citoyen qui sait que la Justice est là pour faire valoir ses droits », le premier président est convaincu que cette initiative aura permis aux participants de mesurer l’importance de la Justice, pilier de la démocratie.

Le procureur général a profité de cette remise solennelle pour rappeler aux participants qu'en leur qualité de citoyens, ils pouvaient au cours de leur existence être appelés à participer à la défense nationale en cas de conflit, et à la justice, en qualité de jurés, ou de témoins. Il les a invités à cultiver les enseignements de cette journée.

Suivant le chemin qui leur a été suggéré par le procureur général, les jeunes se sont déclarés à 91% satisfaits de cette journée qui leur a permis de mieux connaître deux ministères régaliens qui  se côtoient rarement, mais qui, à l'occasion de cette journée, se sont réunis pour transmettre à ce jeune public les valeurs qui leur sont communes.

 

En savoir plus lien vers l'article du Ministère de la Défense

crédits photo Michel GouhierCrédits Photo Michel Gouhier

@crédits photos : Michel GoOUHIER - Sebastien LA BEE

pied de page